Rapport de suivi de 2015 concernant la Serbie (débat)

Edouard Ferrand (ENF ).  Madame la Présidente, chers collègues, je rentre d’une mission en Croatie, en Bosnie et en Serbie et je voudrais dire que la Serbie est une grande nation, une nation non soumise, une nation européenne.

Les dirigeants serbes aiment l’Europe mais pas l’Union européenne. Les dirigeants serbes veulent l’Europe, mais pas l’Europe de l’islamisme radical tel qu’il se pratique en Bosnie ou dans le Sanjak. Les dirigeants serbes souhaitent l’Europe, mais l’Europe qui respecte les peuples et les identités contre les volontés de séparation, comme en Voïvodine. Les dirigeants serbes souhaitent la paix, mais sans la tutelle de l’OTAN. Les dirigeants serbes souhaitent une intégration européenne, mais les Serbes ne souhaitent pas devenir le nouveau Kosovo.

Aidons ce peuple ami, ce peuple serbe pour qu’il devienne une vraie nation européenne.