Proposition de résolution du Parlement européen sur la discrimination de la femme en Arabie saoudite

Le Parlement européen,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant qu’à Riyad (Arabie saoudite), un café appartenant à une chaîne américaine a affiché sur la porte l’avis suivant: “Les femmes sont priées de ne pas entrer, merci d’envoyer votre chauffeur pour passer votre commande”;

B. considérant que l’avis en question a été publié sur demande du Comité saoudien pour le commandement de la vertu et la répression du vice, une autorité qui sert de bras armé de la politique discriminatoire saoudienne envers les femmes;

1. affirme que le respect de la femme, où que ce soit, doit être considéré comme un principe non négociable;

2. affirme que la Lex Mercatoria ne doit pas primer sur le respect des droits de l’homme les plus élémentaires;

3. invite, en vertu des articles 2, 3, 6, 21 du traité sur l’Union européenne et 205 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, la Commission européenne, la vice‑présidente/haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (VP/HR) et le Conseil à interrompre toute relation politique, diplomatique ou commerciale avec l’Arabie saoudite jusqu’à ce que ce pays fasse preuve du plus total respect du principe d’égalité homme-femme;

4. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission, à la VP/HR, au Conseil et au gouvernement saoudien.