Pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l’obligation de visa ou en sont exemptés: Ukraine (débat)

– Monsieur le Président, toujours plus, toujours plus de démagogie, toujours plus d’excès. Finalement, l’Union européenne ne nous apprend rien du tout. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’après l’élargissement à vingt-huit, bientôt à trente—quatre avec la Turquie et la libéralisation des visas, l’Union européenne est en fin de compte un endroit où l’on accepte tout le monde sans bien regarder la provenance.

En tout cas, notre groupe est tout à fait clair. Comme pour la Turquie, nous sommes contre, résolument contre la libéralisation des visas. Nous pensons que l’Ukraine n’est pas un ami de l’Europe. Nous ne pouvons pas accueillir tout le monde et nous ne pouvons pas payer pour tout le monde. En fait, Monsieur le rapporteur, ce que vous voulez dans votre rapport, c’est uniquement éloigner l’Ukraine de la Russie. Voilà ce que vous voulez faire. Vous ne voulez pas l’intégrer, mais l’éloigner de la Russie.

Nous continuons donc sur de mauvais chemins et, selon moi, l’Union européenne pâtira de cet excès de migrants et de la libéralisation des visas.