La PAC en panne, les éleveurs laitiers condamnés

53

Les gouvernements de l’Union Européenne n’ont pu trouver d’accord concernant le budget de l’Union et donc celui de la PAC pour la période 2016-2020. Une impasse qui n’empêche pas le ministre de l’Agriculture de multiplier les promesses quant aux nécessaires soutiens à nos agriculteurs et au maintien de l’enveloppe allouée à la Politique Agricole Commune.

Pendant ce temps, les exploitations continuent de disparaître, faute de prix rémunérateurs pour leur production. C’est particulièrement le cas des éleveurs laitiers dont la mobilisation spectaculaire à Bruxelles les 26 et 27 novembre 2012 étaient totalement justifiée. L’attitude de la Commission Européenne et des représentants du Parlement Européen, entièrement acquis à la libéralisation complète de la filière, est par contre tout à fait scandaleuse. Le désastre provoqué par la crise du lait de 2008/2009 ne leur a pas suffit : les prix payés aux producteurs continuent d’être inférieurs aux coûts de production, mais ces technocrates dogmatiques n’envisagent pas une seule seconde de revenir à des outils de régulation pertinents, seuls à même de garantir l’avenir de notre production laitière. Un déni de réalité criminel qui achève de désorganiser une filière indispensable à notre économie et condamne des milliers d’éleveurs laitiers à la faillite.

Leif Blanc, délégué national à la ruralité, l’agriculture et l’environnement