Interventions textes

janvier 21, 2015

J’attaque la Commission européenne et son action !

Partager cette page :Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Monsieur le Commissaire, les masques tombent. Il faut un véritable contrôle public de la Commission. 64 % des enquêtes ouvertes par notre Médiateur concernent la Commission. Le nombre des plaintes a augmenté contre la Commission. Elle agit pourtant directement sur les citoyens européens. Il faut en finir avec cette situation. Depuis dix-huit ans, la Cour des comptes refuse d’avaliser les comptes de la Commission. Ici, le Parlement vote avec la même légèreté la décharge. Pire, vous avez refusé de voter la motion que nous avons présentée il y a quelques semaines, sans parler du mystère qui entoure le TTIP. Ni le Conseil, ni le Parlement ne se sont montrés capables de contrôler la Commission. Alors, j’ai un seul conseil à vous donner, Monsieur le Commissaire. Un vent souffle et gronde, ici, sur l’Europe. Faites attention parce que les peuples sont très […]
janvier 14, 2015

Situation en Égypte (débat)

Partager cette page : par écrit . – Le 6 janvier dernier, le président égyptien Al Sissi a assisté à la messe Noël à la cathédrale Saint-Marc du Caire en présence du patriarche copte Tawadros II. Mers chers collègues, quel geste fort et inédit! Que de chemin parcouru! Car faut-il rappeler qu’en 2011, la nuit du Nouvel An avait été ensanglantée par un attentat contre une église d’Alexandrie qui avait fait des dizaines morts parmi les fidèles. S’en suivit une violente persécution des Coptes organisée, entre autres, par les Frères musulmans portés par un «Printemps arabe» qui avait toutes les faveurs du Parlement européen. Je conclurais par ces mots du Président Al Sissi: «Il est important que le monde nous voie comme “des Égyptiens”; et vous noterez que je ne dis que “des Égyptiens”. Il n’est pas acceptable que quelqu’un demande: tu es un Égyptien de quelle religion?» Voilà un […]
janvier 13, 2015

Mesures européennes de lutte contre la criminalité organisée et la corruption (débat)

Partager cette page :Madame la Présidente, chers collègues, je n’ai pas du tout la même lecture que le Conseil et la Commission sur la criminalité. Je pense que les événements tragiques que vient de connaître la France ne peuvent pas être découplés de la lutte contre la grande criminalité. L’État islamique au Levant et en Iraq, Boko Haram et bien d’autres groupes se nourrissent de la grande criminalité. Les trois sinistres tueurs, comme ceux qui les ont précédés, à l’image d’un Kelkal, d’un Merah ou d’un Nemmouche, avant de se faire les porte-drapeaux de l’islamisme radical et terroriste, s’étaient déjà illustrés dans la grande criminalité. Ainsi Coulibaly avait été l’auteur d’une quinzaine de braquages avant de commette ses actes atroces. Je dois vous dire que de nombreux dirigeants de l’Union européenne ont permis aux criminels d’hier et aux terroristes d’aujourd’hui, par leur politique laxiste et inconsciente, de faire en sorte […]
décembre 17, 2014

La liberté d’expression en Turquie: récentes arrestations de journalistes, de responsables de médias et pressions systématiques à l’égard des médias (débat)

Partager cette page :– Madame la Présidente, chers collègues, une fois de plus, vous avez la preuve que la Turquie n’est pas un pays démocratique. Une fois de plus, la presse est muselée par le système Erdoğan. Nous faisons, avec la Turquie, l’expérience d’un système policier. Rien ne semble aujourd’hui arrêter Erdoğan. Du moins, c’est lui qui arrête, qui met en prison. Il y a dix ans, nous avons bien ouvert des négociations avec la Turquie. En tant que membre de la délégation pour les relations avec la Turquie, j’ai deux solutions à proposer: mettre fin, d’une part, à la libéralisation des visas et, d’autre part, à toutes les négociations d’entrée de la Turquie dans l’Union européenne.
novembre 26, 2014

Vingt-cinquième anniversaire de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant (débat)

Partager cette page :- Monsieur le Président, si elle contient nombre d’objectifs louables, la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, signée à New York il y a vingt-cinq ans, laisse nombre de questions en suspens qui mériteraient d’être abordées. Tout d’abord, en prenant le pas sur le droit de l’enfant, le droit à l’enfant matérialisé par la possible adoption par des couples homosexuels met en danger les droits de l’enfant pour ce qui est de son éducation, de son épanouissement et de sa stabilité. Dans cette enceinte, nous n’entendons pas beaucoup dénoncer des pays qui ont recours, à grande échelle, au travail des enfants, y compris des plus jeunes, et qui profitent d’accords d’association avec l’Union européenne. Mais il est vrai que le mondialisme débridé, qui règne sur la majorité de ces bancs, semble plus soucieux de faire de l’Europe une plateforme peu regardante sur les conditions […]