Interventions textes

octobre 9, 2015

Intervention au Parlement européen “La Turquie n’est pas européenne !”

Partager cette page :– Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs, chers collègues, un véritable marché de dupes… Hier, l’Union européenne a signé un accord avec Ankara pour la mobilisation de fonds européens pour l’accueil et le maintien de réfugiés en Turquie. Cet appel d’air migratoire va s’amplifier avec l’arrivée prévue de 20 millions de migrants de Syrie, du Moyen-Orient ou d’Afrique. La Turquie sera le guichet d’entrée. En échange, l’Union va accélérer la libéralisation des visas avec la Turquie. Les citoyens turcs pourront voyager sans visa en Europe. Par ce processus, l’Union européenne ouvre ses frontières et permet à la Turquie de devenir implicitement membre de l’Union européenne. Au nom du groupe ENF, nous dénonçons cette adhésion déguisée. Nous refusons l’entrée de la Turquie en Europe. Non, non, non, la Turquie n’est pas européenne! réponse “carton bleu” à Doru-Claudian Frunzulica . – Oui, je vais répondre à ces attaques puériles et stupides. Je dirai simplement […]
octobre 9, 2015

Intervention sur la responsabilité de l’UE en Libye et Syrie

Partager cette page : – Monsieur le Président, mes chers collègues, la Libye libérée par Nicolas Sarkozy, s’enfonce aujourd’hui dans le chaos. Pourquoi la France et l’Angleterre ont-elles fait la guerre à la Libye au nom des droits de l’homme? Certes, Kadhafi n’est plus là pour pouvoir témoigner, mais il est clair qu’aujourd’hui la libération de la Libye a provoqué l’islamisation par la charia, un chômage sans précédent, le départ des investisseurs, l’asphyxie du tourisme, la déstabilisation du Machrek, la scission du pays, un trafic d’armes et la loi des milices et surtout une vague d’immigrés sans précédent. Oui, la Libye affaiblie donne aujourd’hui des peuples qui se disloquent, entraînant un déracinement. Alors, moi, je n’ai qu’un avertissement à donner à l’Union européenne, parce que tout cela s’est fait grâce à l’Union européenne, avec le soutien de l’Union européenne. Ce que je voudrais dire aujourd’hui c’est qu’en Syrie comme en Libye, l’Union […]
mars 10, 2015
Rapport de suivi 2014 concernant l’ancienne République yougoslave de Macédoine
Partager cette page :par écrit. — Ce rapport est la parfaite illustration du profond mépris que l’Union européenne entretient vis-à-vis des peuples. Ainsi ce rapport demande à un pays souverain : “la mise en conformité de la loi contre les discriminations avec l’acquis de l’Union, car cette loi n’interdit pas la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle”. S’il s’agit d’imposer le “mariage pour tous ” par l’Union européenne, je vous répondrai le mot de Chateaubriand, par analogie: “Si l’on m’imposait la Charte par l’Europe, j’irai me faire turc à Constantinople”…
mars 10, 2015
Rapport de suivi 2014 concernant la Serbie
Partager cette page :par écrit. — L’Union européenne est vouée à sa perte, comment un système peut-il survivre en en humiliant ainsi un pays? Ainsi, ce rapport demande à la Serbie, qui je le rappelle a un gouvernement élu démocratiquement et contrairement à certains pays respecte la volonté de son peuple, ” à harmoniser sa politique étrangère et de sécurité sur celle de l’Union européenne, y compris la politique à l’égard de la Russie”. S’il y a une recommandation que nous pouvons faire à la Serbie, c’est de suivre l’exemple de l’Islande en retirant sa candidature d’adhésion l’Union européenne.
février 14, 2015

Intervention sur les Printemps Arabes et la situation au Proche et Moyen-orient

Partager cette page :question “carton bleu” . – Madame la Présidente, ne pensez-vous pas qu’il faille, aujourd’hui, une révision totale des options stratégiques et diplomatiques étant donné que la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis ont tout de même été responsables de cette politique dramatique des printemps arabes. Il faut en tirer les conséquences et, désormais, ne plus engager d’action diplomatique avec ces pays-là sans une concertation européenne. Vous avez formulé un vœu pieux. Bien entendu, il faut agir sur ce qui se passe là-bas. Mais ne pensez-vous pas que les pays européens sont entièrement responsables des crises que vivent le Proche et le Moyen-Orient?