Avec la PAC, toujours plus de dysfonctionnements et de paperasses pour moins d’aides

Communiqué de presse d’Edouard Ferrand et Philippe Loiseau députés francais au Parlement européen membres de la Commission Agriculture et développement rural

La colère grandissante des agriculteurs face à d’importants retards de paiement des aides directes versées dans le cadre de la PAC est d’autant plus légitime que ces même agriculteurs doivent consacrer toujours plus de temps à la montagne de paperasse dont a accouché la PAC 2014-2020. Cette inflation délirante de normes et de formulaires opaques est d’autant plus insupportable qu’elle s’accompagne d’une baisse des paiements directs et de mesures de crise peu ou pas efficaces.

La Commission européenne, pourtant à l’origine de ce monstre bureaucratique, prétend, avec le sinistre M. Hogan, Commissaire européen à l’agriculture, engager une simplification de la PAC. Edouard Ferrand et Philippe Loiseau, députés européen à la Commission agriculture, dénoncent une fois de plus cette aberration qui consiste à demander des solutions aux responsables de ces graves dérives.

Par ses lourdeurs et son inefficacité, la PAC est plus que jamais cette “politique agricole dont aucune puissance consciente de ses intérêts ne voudrait” dénoncée depuis des années par le Front National et sa présidente Marine Le Pen. Sa renationalisation n’est pas une option : c’est une urgence et un devoir pour tous ceux qui refusent de laisser sombrer notre agriculture et les territoires ruraux qui en dépendent.